5 petits trucs pour reconnaître un faux compte sur Facebook

Le

Se faire catfish

Code F. rencontre Code G.

Qu'est-ce que se faire catfish? Jay Du Temple, Phil Roy, Pier-Luc Funk, Katherine Levac, Catherine Ethier, Rose-Aimée Automne T. Morin, Sam Breton, Félix-Antoine Tremblay, Virginie Fortin et La Bronze en parlent.

  • 03:00

    T’as envie d’être le petit poisson pêché par un hacker dans l’océan des comptes Facebook? Sûrement pas. C’est peut-être tentant d’accepter la demande d’amitié de Jack qui a un beach body même en janvier, ou celle de Juliana qui ressemble à une version douteuse de Kim Kardashian... Mais avant de dire « Offre acceptée », prends tes précautions! Les fraudeurs du cœur (catfish) rôdent...

    Voici 5 trucs pour éviter d’être piégé par un maudit faux compte sur Facebook.


    1. La photo de profil. C’est bien beau l’image, mais si tu grattes un peu la surface, qu’est-ce qui s’y cache? Tu peux faire une recherche sur Google Images avec la photo de profil. En cliquant sur l’icône de l’appareil-photo dans le champ de recherche de Google Images et en téléchargeant la photo, tu pourrais découvrir, par exemple, que c’est une vedette ou une personne qui existe déjà... et qui n’est pas celle qu’elle prétend être sur Facebook!
     
    2. Les amis. Combien d’amis cette personne a-t-elle? S’ils sont dispersés aux quatre coins du monde sans logique apparente (la personne n’a pas d’amis concentrés dans une ville ou une région), c’est weird. Si tu n’as pas accès à sa liste d’amis, tu peux regarder les publications sur son fil d’actualité et vérifier s’il y a eu des commentaires. S’il n’y en a pas ou que les commentaires semblent tous écrits par le même dude, sérieux, pose-toi des questions!

    via GIPHY

    3. Le style d’écriture et les fautes d’orthographe. La traduction automatique de Google a ses limites. Et il y a des fautes qu’une personne ne ferait pas dans sa langue maternelle. Par exemple, on ne dirait pas « Je suis chaud » au lieu de « J’ai chaud »… à moins d’être lit. Mais ça, c’est un autre dossier!

     
    4. Les résultats du Web. Tu n’es toujours pas sûr qu’il s’agit d’un compte authentique? Sens-toi libre de stalker la personne en question sur le Web, en cherchant son nom, sa ville, ses intérêts, pour voir sur quels résultats tu tombes. Moins le nom est banal, plus tu peux arriver à des résultats précis et tirer rapidement une conclusion.
     
    5. Supprime-le! Après avoir détecté un profil fake, bloque-le! Tu éviteras ainsi d’être niaisé une autre fois, sauf si le fraudeur se crée un compte sous un autre nom. Aussi, c’est une bonne idée de signaler le faux compte à Facebook. Profites-en au passage pour avertir tes amis de ne pas accepter la demande d’amitié de ce catfish.

    via GIPHY

    Tant qu'à y être...

    T'aimes les enquêtes? Tu peux aussi t'entraîner à détecter les fake news!
     

     

    Vous aimerez aussi:

    Plus d'info sur

    Tu pourrais aimer aussi