5 trucs … pour composter en ville

Le

Recyclage
Présenté par

Être un pas pire citoyen, ça veut dire beaucoup de choses. Plusieurs conseils te seront donner dans le prochain épisode de #5RÈGLES, mardi à 17 h 30, mais bien sûr, en 30 minutes, on ne peut pas tout énumérer.

 

En 2018 et pour les années à venir, être un citoyen digne, utile et agréable ça passe beaucoup par des choix de consommation.

 

Donc out acheter des fruits et légumes emballés dans du plastique à l’épicerie (et encore plus une clémentine déjà en cartiers dans un contenant de plastique… parce que sérieux qui est trop lâche pour peler un mini fruit de même? Et oui, ça existe!). On ne prend plus l’auto pour aller au dépanneur du coin. Et on tente de réduire au maxime la quantité de déchet qu’on produit. 

 

 

Une façon simple (oui, promis) et efficace (vraiment!) c’est de composter. Ça a l’air un peu dégueu et pas sexy, mais si tu suis mes conseils, tout va bien se passer.

 

Je te présente 5 règles pour composter simplement en ville.    

 

 

RÈGLE 1 Connaître les bases

 

Du compost, c’est quoi dans le fond? C’est la décomposition des matières organiques qui devient un produit brun foncé à l’odeur et à l’apparence de la terre. Il y a deux façons principales de composter. Soit on fait seulement la première étape, c’est-à-dire qu’on dépose les restes alimentaires dans un contenant que la ville va ramasser (ou qu’on ira porter quelque part en ville). Simple de même. Au lieu de mettre les pelures, le pain sec et les coquilles d’œuf à la poubelle, on les met dans un autre contenant et on laisse la ville gérer le reste.

 

Si t’es du genre retour à la terre et que tu veux y aller all in, tu fais la première étape ci-dessus cette première étape et ensuite tu fais la seconde qui consiste à laisser le compost se former et l’utiliser pour ton jardin. Si tu as plus d’espace et que t’es motivé, c’est encore mieux parce qu’en ajoutant des matières organiques (feuilles mortes, sciure de bois, etc.) la matière va se transformer toute seule. Il ne suffit que de brasser et aérer de temps en temps. Après environ un an, tu pourras l’utiliser pour faire pousser tes plantes, fruits et légumes.

 

RÈGLE 2 Bien s’équiper

 

Si t’es chanceux, ta ville t’a déjà fourni un composteur (soit un moyen bac en plastique hermétique) et un contenant fermé que tu peux conserver dans ta cuisine pour y déposer les résidus organiques. Tu peux donc mettre tes restes de table dans ce contenant dans ta cuisine et les transférer dans le composteur pour que le service de la municipalité vienne le chercher à toutes les semaines ou deux semaines, selon les villes. Il faut juste sortir le bac au bon moment de la semaine, comme on le fait pour les vidanges et le recyclage.

 

Si tu habites dans un coin qui n’offre pas ce service, tu peux composter quand même. Tu as besoin des deux mêmes conteneurs – un grand hermétique que tu laisses à l’extérieur et un plus petit comme un pot de crème glacée que tu gardes à l’intérieur. Si tu n’as pas de jardin et que tu ne veux pas attendre que les matières résiduelles se décomposent pour devenir du terreau, tu peux t’informer à la ville où aller déposer tes matières compostables. Il existe des grands bacs (souvent dans les parcs ou jardins communautaires) dans les villes et tu peux aller les déposer.  

 

RÈGLE 3 Quoi mettre dedans

  • Feuilles mortes
  • Sachets de thé et marc de café avec le filtre
  • Restes de pâtes alimentaires (sans sauce), pain, riz, légumineuses)
  • Coquilles d’œufs
  • Papier journal
  • Plantes mortes et fleurs séchées
  • Pelures, épluchures et restes de fruits et de légumes (cuits ou crus)
  • Résidus de jardins
  • Poils d’animaux et cheveux

 

RÈGLE 4 Quoi ne pas mettre dedans

  • Résidus animaliers comme les produits laitiers et la viande
  • Matières grasses (huiles végétales, mayonnaises, sauces à salade)
  • Plantes ou feuilles malades
  • Excréments d’animaux et litière
  • N’importe quoi qui est contaminé avec des pesticides et des produits dangereux
  • Cendre
  • Contenu du sac d’aspirateur

 

RÈGLE 5 Pour éviter que ce soit dégueu

 

Les pires peurs qu’on a (et oui, je les ai aussi!) avec le compost c’est que ça pue et qu’il y ait des vers partout. Il y a des façons d’éviter ça. Il faut surtout éviter de mettre les matières interdites (ci-haut) dedans. Et il faut nettoyer fréquemment le contenant qu’on garde à l’intérieur et le composteur à l’extérieur. Si vous êtes vraiment intense, vous pouvez aussi faire comme mon ami Antoine et garder vos restes de table dans un contenant hermétique dans le congélateur en attendant de les sortir dehors dans le composteur.  

 

 

Et juste pour te convaincre encore plus de suivre ces conseils sur le compostage, voici une statistique alarmante : les Québécoise produisent 25 tonnes de matières résiduelles chaque… MINUTE! 

 

N’oublie pas de regarder #5RÈGLES pour être un pas pire citoyen, ce mardi à 17 h 30.

 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi