5 trucs pour être féministe et bien défendre les droits des femmes

Catherine J. Lalonde Catherine J. Lalonde

Le

Femme cheveux rose
Présenté par
 
- Es-tu féministe? 
- Humm… je sais pas… ça dépend de ce que tu considères comme féministe… ? 

via GIPHY

 
Je trouve étonnant qu’en 2018, on ne sache pas quoi répondre à cette question. Pourtant, en gros, le féminisme c’est de mettre les hommes et les femmes sur le même pied d’égalité. C’est : 
 
Reconnaître que les femmes et les hommes sont égaux dans la sphère publique et privée 
Comprendre et accepter les luttes des femmes pour qu’elles arrivent à leur complète émancipation 
Faire respecter collectivement les droits des femmes pour qu’il n’existe plus de discrimination envers elles 
 
Pour que ce soit encore plus clair, on te présente 5 règles pour être un ou une féministe et bien défendre les droits des femmes. 
 
Règle #1 : Comprends les bases du mouvement et souviens-toi de ton histoire 

via GIPHY

Non, être féministe ça ne veut pas automatiquement dire être lesbienne, être frustrée, ou détester les hommes. Ça veut dire défendre les droits des filles et des femmes, d’ici et d’ailleurs. Ça veut dire se battre pour ne pas qu’il y a de différences de salaire, de chances, de représentation. Ça veut dire comprendre que, oui au Québec on a de la chance mais qu’il y en reste à faire, alors qu’ailleurs les personnes vivant dans les situations les plus vulnérables sont encore et toujours des femmes. Et ça veut aussi dire se rappeler que nos mère, nos grands-mères, nos arrière-grands-mères se sont battues pour qu’on ait la vie et les privilèges qu’on a aujourd’hui et qu’il faut leur en être reconnaissant-e-s. 
 
Règle #2 : Respecte toutes les femmes

via GIPHY

Toutes. Les. Femmes. Méritent. Le. Respect. 
Pas juste ta blonde, ta mère ou ta sœur. Toutes les femmes, puis qu’elles sont des humains. Ça veut dire celles que la vie a fragilisées ou celles qui ont pris de moins bonnes décisions. On évite donc toutes les formes de préjugés ou de « shaming », incluant le « slut-shaming ». 
 
Règle #3 : Sois inclusif-ve

via GIPHY

Toutes les femmes sont des femmes et leurs enjeux féministes sont importants. Il n’y a pas de critères prédéfinis. Être féministe c’est aussi réaliser qu’on a le droit de porter du vernis à ongles et des robes, d’avoir des poils non-rasés, vouloir des enfants ou pas, être à mobilité réduite, être hétéro, lesbienne, trans, grosse, mince, Noire, Blanche, riche, pauvre. Il faut aussi savoir reconnaître que certaines femmes ont plus de privilèges que d’autres et tenir compte des minorités. 
 
Règle #4 : Dénonce ce qui est sexiste et misogyne 

via GIPHY

Bien sûr, il y a les gestes clairs de discrimination qui sont faciles à reconnaître. Toutes les fois où, à compétences égales, on choisit un gars parce que c’est un gars, c’est du sexisme. Les violences sexuelles, physiques et mentales faites aux femmes, c’est misogyne. Ces actes sont graves et il faut abso-lu-ment les condamner. Mais il y a aussi le sexisme ordinaire, celui qui est plus subtil, celui qui arrive 1000 fois par jour et auquel on est malheureusement habitué. Associer les filles au magasinage, à la romance, au rose et les gars aux sports, à la force et aux chars. Les blagues de SPM quand une fille est de mauvaise humeur. Les expressions du genre « lancer ou courir comme une fille ». Tout ça c’est NON ! 
 
 
 
Règle #5 : Si t’es un homme, intéresse-toi aux enjeux de l’autre moitié de la population

via GIPHY

Les enjeux feministes et les questions qui touchent les femmes… concernent aussi les hommes ! L’objectif ultime c’est qu’on vive dans une société égalitaire pour tous. Je suis d’accord que les gars ne doivent pas nécessairement prendre les devants dans une manifestation pour la condition féminine. Mais en tant que membre de la collectivité, ils doivent poser des questions, s’intéresser aux préoccupations et se mobiliser. 
 
 
Pour d’autres règles de vie qui feront de toi un meilleur humain, n’oublie de regarder le prochain épisode de #5RÈGLES, ce mardi à 17 h 30, avec Tatiana Polevoy. 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi