Une bine sur les bras pour toi qui n’aimes pas Noël

Annie Dubé Annie Dubé

Le

SOS Noël

Ah, Noël! À en croire les publicités et des rennes du centre d’achats, tout le monde est supposé aimer le temps des Fêtes. Mais si tu es en train de lire cet article, c’est possiblement parce que tu sais dans le fond de ton cœur que c’est pas toujours si hot comme ça comme période de l’année. Pis on va se le dire… je ne pense pas que les rennes du centre d’achats tripent à ce point-là non plus, même s’ils se bourrent la face de pinottes dans une grande cage en nid de poule entre un magasin de souliers et un bar à ongles.

Si toi aussi tu te sens un peu pogné dans une cage pendant que tu bois ton verre de lait de poule à Noël, sache qu’on est une gang à être heureux de se dire le 26 décembre qu’il reste 364 jours avant la prochaine fois!

Voici 5 raisons pourquoi Noël c’est poche, et comment y survivre (du mieux que tu peux).

1. Les cadeaux

Le Père Noël est non seulement une invention mensongère (spoiler alert), mais en plus c’est une invention du yiâble qui sert surtout à te faire feeler cheap à chaque année quand vient le moment d'offrir des cadeaux. Si tu donnes trop des gros présents, on te dit que t’aurais pas dû avec un air presque offusqué. De rien, tsé.

Si tu ne donnes pas assez (selon leurs attentes, bien sûr!) ou si tu offres la mauvaise chose, ça parait dans leur face même s’ils font semblant, et c’est malaisant.

Pire encore : si on t’interdit carrément de faire des cadeaux en sachant que tu n’as pas un gros budget, tu te sens un peu comme une marde toute la soirée du réveillon pendant que tu ouvres les tiens comme un éternelle enfant incapable qui reçoit et ne donne rien en retour.

La seule solution? Que personne ne fasse de cadeau à personne, ou encore, des cadeaux ironiques. ÇA c’est le fun. Tu donnes une cochonnerie niaiseuse à quelqu’un, donc plus c’est poche, et plus il sera content. Adieu la pression. En plus, j’adore recevoir et donner des choses insolites.

2. La bouffe traditionnelle 

Ça prend toute une journée pour cuisiner la dinde, les atocas, les sandwiches roses-pas-de-croûte-coupés-en-triangles et les patates pillées. Tout ça, alors que personne, mais bien personne ne rêve de manger ça à son anniversaire. Pis si tu veux pas manger ça à ta fête, c’est que tu ne veux pas vraiment manger ça à Noël non plus. C’est pas parce que nos ancêtres subissent ça depuis 1742 qu’on est obligés de se forcer pour que nos descendants continuent de le faire au 22e siècle.

Une fondue au fromage fera amplement l’affaire, sauf pour le bout plate où tu dois laver ton bol plein de fromage collé. Peu importe la bouffe que ta famille aime manger, il faut que ce soit bon dans la gueule et pas trop compliqué à préparer. (À moins que ça vous tente, ben évidemment.)

Assurez-vous juste de vous faire plaisir, c’est Noël ciboire, pis ta mère ne devrait pas se sacrifier pendant des heures pour tout faire ça. Parce que veut, veut pas, à un moment donné dans sa vie, quelqu’un a convaincu ta mère qu’elle portait sur ses épaules seules la magie de Noël pendant qu’elle écrapouille ses pétates à mains nues avec la sueur qui coule de son front en écoutant d'émouvantes cantiques de Noël.

via GIPHY

3. Les cantiques de Noël

Les maudites chansons de Noël qu'on a parfois en vers d’oreille en plein milieu du mois de juin pour aucune raison... Que ce soit l’album de Noël d’un chanteur populaire ou des chants grégoriens enregistrés dans une cathédrale gothique d’Espagne, c’est toujours too much émotions en canne. Mais on va pas se mentir, on a tous déjà versé une larme après avoir trop bu de mousseux en entendant Give Peace a Chance. Si au moins on pouvait parler de paix et d’amour le restant de l’année, ça serait moins pathétique de vivre ça à la chaîne durant Noël.


Tu aimeras aussi:


4. Les maudites déco laides

Les vrais fans de Noël capotent sur leur déco du temps des Fêtes. Mais toi pis moi, on sait à quel point c’est laid, quétaine, inutile, parfois même pathétique. Désolée d’être franche, les lutins du Père Noël. Je sais que c’est un sacrilège national de dire que des cheveux d'ange et des faux oiseaux décoratifs dans le sapin c’est creepy, mais on est tannés de faire semblant. Oui, certains réussissent à mettre une bellle ambiance chaleureuse près du feu de la cheminée, mais pour les autres, vous avez gaspillé temps et argent pour créer un décor absolument ridicule que vous devrez défaire dans 3 semaines. C'est correct d'aimer ça (quoi qu'incompréhensible), mais c'est pas correct de se l'imposer pour fitter avec le calendrier. Heureusement, il existe aussi des décorations de Noël pour les gens créatifs.

Et puis il y a la crèche. Si ça te fait vraiment du bien en-dedans de célébrer la naissance d’une figurine en plastique, fais-toi plaisir. Mais si tu le fais juste parce que c’est de même que c’est supposé être fait, pose-toi des questions sur les choix que tu fais. Ton animal domestique sera cependant ravi de se sauver avec un des petits moutons afin de le détruire quand tu regardes pas. Et un petit chien ou chat qui s’amusent à détruire les décorations, j’avoue que c’est un peu la magie de Noël. Pourquoi ne pas carrément mettre des rouleaux de papiers de toilettes en bas de l’arbre pour leur faire plaisir? C’est Noël, faut les gâter!

via GIPHY

5. La visite malaisante

La visite comporte parfois sont lot de désagréments. Toutes les familles sont différentes, mais dans cette ère de #metoo, il faut vraiment être une autruche pour ne pas savoir que certaines dynamiques de famille sont clairement malaisantes.

On va se faire une promesse collective, ok? Quand on va avoir des enfants, des nièces, des neveux pis des petits enfants, on ne va jamais leur dire d’aller donner un bec à mononcle pis à matante. Si ça vient de l’enfant, fine. Mais jamais, jamais personne ne devrait avoir à donner un bec, même sur la joue, par politesse pour faire plaisir à une personne adulte qui pourrait amplement sans passer sans mourir. Les becs mouillés sur le coin de la bouche d’un parent lointain, c’est non. Noël, c’est déjà assez désagréable de même, pas besoin d’en rajouter avec une vibe d’inceste.

Apprendre à transcender Noël

Il faut donc passer à travers cette période bizarre de l'année en essayant d'en extirper les côtés positifs seulement : le congé, les possibilités de passer sa journée en pyjama ou en portant un chandail laid, regarder les Astérix et les vieux films qui jouent à chaque année depuis 30 ans.

La fin de l'année est souvent un moment nostalgique pour faire des bilans, alors profites-en pour t'écouter, pour prendre soin de toi, pour rire et te respecter, tout en étant gentil envers ceux qui te font du bien ou ceux qui ont eux-mêmes besoin d'une petite tape dans le dos pour surmonter le frette ambiant. Parce qu'on n'a pas besoin de virer en Grincheux malheureux même si on n'aime pas Noël, parce qu'on est pognés avec cette fête pendant un bon bout de temps encore, année après année. Parce que Noël, c'est pas une raison pour se faire mal.  


Tu aimeras aussi:

10 chansons à écouter en
décorant ton sapin de Noël

Noël à la maison

5 cadeaux de dernière minute que
tout le monde aimerait recevoir

Offrir plante à Noël

11 items tendance à moins de 15$
qui font de parfaits cadeaux de Noël

12 items tendance à moins de 15$ qui font de parfaits cadeaux de Noël

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi