J'ai «break-up» avec ma meilleure amie: voici ce qui en est 1 an plus tard

Karl Hardy Karl Hardy

Le

Karl Hardy

Ça fait maintenant 1 an que je n'ai plus de meilleure amie. À 27 ans, il s'agit de la première rupture amicale de ma vie et c'est aussi l'une des épreuves les plus difficiles que j'ai vécues jusqu'ici. 

Du jour au lendemain, j'ai perdu la fille que j'aimais le plus au monde. Mon point de repère. Ma BFF et moi, on est passé de «instababes à toujours faire des photoshoots ensemble» à «unfollow». On s'envoyait au moins 100 textos et messages vocaux par jour à plus rien se dire du tout. On a voyagé ensemble en Europe, on a vu des dizaines de spectacles ensemble, on partageait tout. Perdre tout ça du jour au lendemain, c'est rough.

Tristesse

Motoki Tonn / Unsplash


Le pire dans tout ça, c'est que c'est moi qui a pris la décision de «romper» avec elle. Je ne me sentais plus respecté, j'avais besoin de plus et j'ai réalisé que les choses n'étaient plus comme avant. J'ai été déçu trop souvent. Je n'étais plus bien. J'ai choisi de la laisser partir pour le mieux et je ne regrette pas ma décision. Je sais que je ne suis pas parfait et que j'ai mes torts aussi. Parfois, il est important de faire des choix avant que les choses éclatent. 

J'ai passé plusieurs mois à me poser des questions et je n'ai pas encore eu les réponses. J'ai vécu toutes les émotions : la tristesse, la déception, l'amertume, la colère. Ça a même affecté mon couple. Mon chum a vécu tout ça avec moi et sa patience a été exemplaire. Il a été là pour moi du début à la fin et son support a été très important.

Dans les derniers mois, j'ai retrouvé ma liberté. Je sens que je suis une toute nouvelle personne. J'ai revu mes priorités et j'ai aussi réfléchi à mes vraies valeurs. Je me sens beaucoup mieux. Même si je traverse encore parfois des épisodes plus difficiles et que mon ancienne BFF me manque encore souvent énormément, je réalise à quel point j'ai appris grâce à cette expérience.

Trsitesse homme

Issam Hammoudi / Unsplash


Plus ma vingtaine avance, plus je constate à quel point il est difficile de trouver des bonnes personnes. C'est vraiment difficile de tisser des liens solides et vrais. C'est comme si on avait tellement de choix qui s'offrent à nous qu'on ne prend plus le temps de s'investir. 

J'ai toujours eu besoin d'une personne sur laquelle je peux compter quand ça ne va pas. Et plus je vieillis, plus j'ai de la misère à trouver une personne qui veut avoir ce rôle-là dans ma vie. Je sais par contre que créer des liens peut prendre beaucoup de temps. J'ai accepté que je devais reconstruire cette partie de ma vie et j'ai accepté le défi. 

À mon avis (et je parle ici par expérience) pour être complètement guéri d'une rupture amicale, il faut que le processus se faire naturellement.

Voici quelques trucs importants pour survivre à une rupture amicale!

1. Se laisser du temps 

Quand notre quotidien change du jour au lendemain, il est souvent difficile de passer à autre chose rapidement. Laisse-toi une chance. C'est normal d'avoir de la peine, d'être en colère, d'avoir peur. 

2. Continuer son chemin

C'est facile à dire et plus difficile à faire, surtout lorsqu'on perd l'une des personnes les plus importantes dans notre vie, mais crois-moi, c'est possible. Je te suggère de garder ton esprit occupé. 

3. Faire un tri dans ses réseaux sociaux

Il ne faut jamais que tu oublies que tu décides toi-même de ce que tu veux voir tous les jours sur Facebook et Instagram. Si tu sens que c'est la meilleure chose à faire, fais-toi une faveur et sers-toi du bouton «unfollow».

4. Sortir de sa zone de confort

C'est difficile pour plusieurs (ça m'a moi-même pris des mois) mais il est nécessaire de sortir de sa zone de confort. Ça te permettra même de passer à travers ta peine plus rapidement. 

5. Rencontrer des nouvelles personnes

Garde en tête qu'il n'est jamais bon de remplacer l'ami(e) que tu as perdu juste pour combler le vide. Créer des liens forts prend beaucoup de temps. Il est cependant nécessaire que tu te laisses la chance de faire des nouvelles rencontres. 

Finalement, une rupture amicale est souvient bien plus positive que vous ne pouvez le croire. Ce genre de situation permet de se questionner et de remettre les choses en perspective. Dans certains cas, c'est ton ami(e) qui a des problèmes à régler de son côté. Parfois, la réconciliation peut avoir lieu et les retrouvailles  sont possibles. Il faut que tu acceptes par contre que tu ne lui adresseras peut-être plus jamais la parole.

Certaines personnes sont seulement de passage dans nos vies pour nous aider à grandir. Même si ça fait mal de devoir les laisser partir, c'est la vie. 


Tu aimeras aussi:

Habiter avec son chum / sa blonde
ET vivre dans un couple égalitaire

Couple dans une cuisine qui s'embrasse

Ma coloc m’a laissé tomber après
la signature du bail

jeune femme seule avec un chien

Quel genre d'ami es-tu?
 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi