Comment survivre à la pression d'offrir des cadeaux... avec Catherine Éthier

Catherine Éthier Catherine Éthier

Le

Course aux jouets

Doux menuet de minuit à vous! Alors? Comment se passe l’ivresse de la course aux étrennes? L'impétueuse liste des « à offrir » vous cause-t-elle angoisse et paralysie nocturne? Avez-vous pigé tante Tessie dans l’échange fait-main sous le thème d’une désarmante clarté « peut contenir du riz »?

DOUX, SI DOUX NOËL.

Bien que cette époque de l’année se déploie le jolly et apporte rouge aux joues et sensations pelviennes à bon nombre d’entre nous, quand on quitte le confort de l’enfance, des pyjamas à pattes et de l’art maya d’avoir rien d’autre à faire que de recevoir des cadeaux et manger des biscuits aux tchippites au coin du feu, arrivent délicatement les grands stress du monde adulte. Du donnage d’affaires. Ce monde charmant, fort anxiogène, sans pitié pour la désormais-travailleuse-avec-moyens-que-tu-es-devenue-on-le-sait-on-te-suit-su-Facebook, mais un monde surtout IMPOSÉ, où l’on se doit d’offrir des cadeaux à ben, ben du monde.

Du monde qu’on aime, là.

Mais du monde qui finit par coûter cher en réguines et en petits chapeaux-surprises en feutrine qui se ramasseront sur la noix (ou la litère) du chat psychorigide de la famille.

Les petits chapeaux félins qui coûtent cher

youtube

Si ta famille n'est pas de celles qui préfèrent s'offrir du temps de qualité ensemble plutôt qu'un beau certificat-cadeau dans un restaurant de spaghetti du Bronx, Suzie, voici quelques trucs fort avisés pour faire comprendre, en toute tendresse, aux êtres qui te sont chers QU’ILS TE COÛTENT LA PEAU DES MICHES (et que tu aimerais que cesse cette mascarade mercantile de Noël)

1. Le doux portrait

via GIPHY

Dans l’insupportable déferlante de cadeaux DIY de chandelles parfumées à ta sueur de paupières, de jarres de mélanges à biscuits pré-faits que personne ne fait jamais et l'insurmontable confectionnage de sous-verres en pâte à sel qui te suçote l’énergie vitale jusqu’à ce que tu déclares forfait en allant te coucher en petit pain sous la paillasse de l’entrée, OFFRE UN CADEAU À PETIT BUDGET FAIT DE TES BLANCHES MAINS.

Han?  Mais tu viens de nous dire que c’est pas yâbe pis angoissant que le câlaille, fabriquer des affaires!

JUSTEMENT. Il est grand temps que les DIY témoignent de ta santé mentale en péril causée par la pression de ceux qui sont censés t’aimer. Voilà donc l’occasion toute désignée de leur offrir un portrait de toi (un portrait de toi ça fait toujours plaisir), mais un portrait honnête, qui témoigne du stress financier que tout ce cirque t’occasionne.

Portrait triste de Noël

Garanti que l’an prochain, tante Tessie insistera pour que, vraiment, tu ne lui offres rien.

2. La performance

via GIPHY

Bon. Alors le truc du portrait est fortiche, mais, on se le confiera, audacieux comme Van Damme dans une boutique d'accessoires à zumba. PAS DE PANIQUE!

Passe plutôt au plan « performance pour Danielle ». Tu as 24 ans, tu n’as pas de toutou de Fraisinette pour appuyer le volet « mais c’est ben cuuuuute! » du récital de violon de ton petit cousin Marty, mais tu as la grâce.

Oh oui, Suzie. La grâce ne nous quitte pas, en vieillissant. ELLE S’ÉMANCIPE.

Au moment où ta belle-sœur Danielle te regardera, mirettes toutes pétillantes, parce qu’astheure qu’elle t’a donné une belle jaquette, c’est à ton tour de l’éblouir avec ton cadeau :

  • Sors ta petite cuillère des fêtes,
  • Empoigne une coupe de champagnette, fais tintamarer ta cuillère dessus,
  • Et une fois le silence ébaubi obtenu, exécute ton cadeau collectif (une performance, ça n’arrive qu’une fois), soit le chant le plus doux, le plus rempli d’amour et serti des plus chaleureux vœux ce Noël, LE YODEL QUE VOICI:

L’an prochain, ceux qui insisteront quand même pour t’offrir des affaires détourneront illico le regard-qui-attend-quelque-chose-en-retour dès que tu inspireras avec puissance pour entonner L’Heptade d’Harmonium, mais EN SOUPIRS.

3. Le tableau de chasse d'une infinie tristesse

via GIPHY

(Mais quel fantastique format de gif animé SUR LE LONG!)

Finalement, si l'on insiste, on insiste, on insiste et finit par t’avoir à par usure, saine culpabilité et insistance notoire et que tu n’entrevois aucune issue autre que celle de te ruiner pour faire des tabarlis de cadeaux aux gens qui t’aiment (je te comprends, NO ES FACIL, SOUZIETTA) accompagne chacun de tes paquets de la photo d’une personne contre qui tu te seras sauvagement battue (en paroles, en sournoiseries ou même en vils gestes) pour dénicher les cochonneries qu’on t’a demandées à bas prix.

Absolument. Un tableau de chasse du Black Friday, en photos glossy attachées au paquets cadeaux de chacun. LA BELLE IDÉE!

Oh, tu auras enlevé les étiquettes de prix, parce que tu sais vivre. Mais le portrait de cette triste mamie que tu auras dû tasser d’un geste froid chez Woolco au vendredi noir pour faire sûr de mettre la main sur le dernier crockpot Ricardo, cette mamie qui ne pourra pas cuisiner de stew à son petit fils Bobby dont le seul plaisir est de manger des stews fera certes son effet.

La plus triste des mamies pour Noël

Pinterest

Je te laisse t'arranger avec ça, tendre caille. Avant toute chose, respecte-toi et de grâce, prends bien soin; les fêtes, c'est dur sur le plexus, parfois. La bise!


Tu aimeras aussi:

Pourquoi les filles n’aiment
pas les filles?

Fille triste

Les traditions de Noël de tes
influenceuses préférées!

Marina Bastarache

 

Comment survivre à un patron
sexiste avec Catherine Éthier!

Ron Burgundy

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi