Non c'est pas oui: on dénonce avec #MoiAussi

Annie Dubé Annie Dubé

Le

Dénonciation

Tu as peut-être vu le mot-clé #MoiAussi apparaître sur les réseaux sociaux.

Dans l'optique des révélations récentes qui touchent Hollywood, Alyssa Milano a lancé un appel sur Twitter aux personnes qui ont elles aussi été victimes d'agressions ou d'harcèlement. Elle les invitait à répondre #MeToo (#MoiAussi en français) à son tweet. Un déferlement de réactions de femmes mais aussi d'hommes aux quatre coins du monde s'en est suivi. 

Les gens sont de plus en plus sensibilisés au sujet du harcèlement et agressions sexuels, et surtout à l'importance du consentement et de la dénonciation suite à des abus sexuels. 

Plusieurs initiatives récentes donnent la parole aux victimes, comme Dear Cat Callers. La créatrice de ce compte Instagram a pris des égoportraits avec les hommes qui l'ont harcelée sur la rue pendant un mois, afin d'exposer l'ampleur du problème. 

 

Même si le problème des agressions et du harcèlement demeure, la parole est aux victimes et à la dénonciation. De plus en plus de personnes touchées par cette problématique décident d'utiliser leur voix dans l'espoir de changer les choses. Par exemple, ces jeunes femmes qui ont décidé de tirer des confettis et de chanter des chansons aux harceleurs de rue. 

Il est pertinent de ramener la vidéo ci-bas qui explique le consentement en faisant une comparaison avec le fait d'offrir une tasse de thé. Tu peux voir la version originale en anglais avec des sous-titres en français: 

 


Il est important de souligner que le consentement s'applique autant aux femmes qu'aux hommes. 

 

Si tu as vécu une situation d'agression ou de harcèlement, ces ressources peuvent t'aider. N'hésite pas à les contacter!

 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi