Ghosting et orbiting : la rupture à l’ère des réseaux sociaux

Le

Le ghosting

Code F. rencontre Code G.

Jay Du Temple, Phil Roy, Pier-Luc Funk, Katherine Levac, Catherine Ethier, Rose-Aimée Automne T. Morin, Sam Breton, Félix-Antoine Tremblay, Virginie Fortin et La Bronze parlent de ghosting.

  • 03:00

    Disons-le, gérer sa rupture est un art qui est loin d’être maîtrisé par tout le monde! La preuve : voici deux façons aussi courantes que pathétiques de rompre avec quelqu’un...
     

    Le ghosting : l’ultime évitement

    Tu as donné tes coordonnées à une première date, tu lui as envoyé un courriel ou un texto pour prendre de ses nouvelles. Une fois. Deux fois. Peut-être trois fois. Résultat : silence radio. Voici ce qu’on nomme le « ghosting ».

    via GIPHY

    La pratique n’est quand même pas nouvelle : il y a toujours eu des gens qui ont préféré prendre la poudre d’escampette au lieu d’avoir à dire à l’autre « Merci, mais non... »

    Le problème, c’est que puisque nous sommes à une époque où tout le monde peut être rejoint en tout temps, par différents moyens... ce silence est pas mal plus douloureux à recevoir.

    On ne peut plus tout simplement dire : « Désolé, mon répondeur est brisé, je n’ai jamais reçu tes messages! »

    De nos jours, on sait même si la personne a (ou pas) lu notre texto!

     
    Le silence, meilleur ami de la machine à doutes

    Pour la sexologue Julie Lemay, le ghosting aurait des causes aussi diverses que les gens qui s’y adonnent : « Ça peut être de la fuite. Du déni. De l’égoïsme. Une maladresse. »

    Parfois, on évite aussi de dire les choses uniquement pour éviter de faire de la peine à l’autre. Le ghosteur s’imagine qu’en s’évaporant, la personne ghostée sera moins déçue. Dans les faits, « le ghosting laisse place au silence. Et le silence peut générer une sale horde de doutes », explique Julie Lemay.

    Dire les choses telles qu’elles sont, c’est plate parfois, mais après, on est fixé !

     
    Un fantôme en orbite

    Une autre façon de couper le fil se nomme l’orbiting, qu’on pourrait considérer comme la petite sœur du ghosting. L’orbiting (orbiter, en français), c’est lorsque le gars ou la fille ne répond pas à tes messages, mais continue de liker tes photos ou tes statuts sur Facebook ou sur Instagram.

    Cette manie de tourner autour d’une personne en silence sème la confusion. Que comprendre d’une personne qui ne t’estime pas assez pour répondre à tes messages, mais qui te porte suffisamment d’intérêt pour te suivre sur les réseaux sociaux — et te le laisser savoir ? Bonne question.

    Elle peut vouloir garder la porte ouverte à d’autres occasions de te fréquenter (mais auras-tu un jour envie de dater quelqu’un qui t’envoie des signaux aussi flous ?). C’est peut-être aussi une tentative maladroite de manifester son désir d’être ami-e avec toi. Ou juste une manière freak pour un ex de te montrer qu’il garde un œil sur tes moindres gestes.

     
    Comment bloquer mon ex de Facebook ?

    Il peut y avoir un paquet de raisons de bloquer un ex sur Facebook. Alors, voici la marche à suivre :
     
    1. Clique sur tes Paramètres, puis sur l’onglet Blocage.
    2. Écris le nom de ton ex dans le champ « Bloquer des utilisateurs ».

    Une autre méthode : va sur son profil, clique sur les « ... » dans le haut de l’écran et sélectionne « Bloquer » dans le menu déroulant.

    Sois sans crainte, ton ex ne recevra pas de notification lui disant que tu l’as bloqué, mais il ne pourra plus te contacter.

    via GIPHY

     

    Tant qu’à y être...

    Voici les conseils avisés d’Arnaud Soly sur les meilleurs moyens de laisser ton chum ou ta blonde.

     

    Vous aimerez aussi:


    Plus d'info sur

    Tu pourrais aimer aussi