Je me suis fait intimider et je n'ai plus confiance en moi

Maude Bergeron

Le

tête fleurs - les folies passagères

Se sentir rejetée, ridiculisée, jugée et dénigrée, c’est extrêmement éprouvant, pis ça laisse des traces parfois indélibiles. C’est difficile de sortir sa tête de ce grand lac grisâtre et brumeux pour apercevoir une lueur positive, tellement on se sent submergée par ce feeling crasse.

 

Quand on rigole de ton apparence, de tes capacités, de ta santé physique ou mentale, de ton linge, de ton vécu, de ta situation économique pis de ton identité, ça vient directement taché qui tu es et ce que tu penses de toi. Cette tache grossit avec le temps et finit souvent par détruire complètement la confiance en soi, qui est déjà si difficile à construire. On a l’impression de valoir très peu, au milieu de tous les autres tellement mieux que nous. Cette forte sensation poignante et paralysante qu’on ne trouvera jamais personne pour nous aimer attaque notre coeur et contamine notre vie. Ce genre de pensées envahissantes prend rapidement le dessus et on en vient à croire toutes ces choses horribles qu’on nous lance par la tête.

 

Maude Bergeron - Les folies passagères

 

Et ça ne prend pas nécessairement des actes de violence physique pour que les conséquences soient fortes, à court comme à long terme. Des propos et des commentaires peuvent réellement briser une personne et sa vie entière.

 

Mais est-ce que c’est vraiment possible de passer au travers de telles épreuves?

 

Oui, c’est possible. Ce n’est pas évident, mais il faut avant tout comprendre que tout ce qu’une personne peut dire ne représente en rien ta réalité, ni ta valeur et ta beauté. Évidemment, ça semble tellement plus facile à dire qu’à penser sincèrement, mais je t’assures que c’est vrai. Les paroles d’autrui ne définissent pas qui tu es, peu importe le contexte et les circonstances. Ta vie n’est pas moins importante que celle d’une autre, puis tu mérites d’être respectée et d’être aimée.

 

Maude Bergeron - Les folies passagères

 

C’est trop important de ne jamais banaliser les émotions et les réactions liées à l’intimidation. Tu as le droit de te sentir triste, prise au dépourvu et affectée par ce que tu vis. Ces personnes qui t’agressent psychologiquement, verbalement ou de toute autre manière n’ont pas le droit de le faire, et rien ne justifie le fait de te faire du mal. Tu ne le mérites pas.

 

Ce n’est pas toujours évident de mettre fin à des actes d’intimidation, mais c’est primordial que tu saches que tu peux en parler aux personnes ressources qui sauront t’aider. Si ces actions ont lieues à l’école, tu peux contacter des intervenantes et intervenants, les profs ou même la direction. À ton emploi, les personnes en position supérieures peuvent aider, tout comme les normes du travail. Si ces choses se produisent dans ton quotidien et que tu crains pour ta sécurité, tu peux aussi contacter des personnes oeuvrant dans le milieu policier, des lignes d’écoutes, des centres de crise et des organismes.

 

Maude Bergeron - Les folies passagères

 

Et pour ton propre bien-être, n’oublie jamais que tu as le droit de te confier, de parler de ce que tu ressens et vis à des professionnels de la santé si tu le souhaites.

 

C’est possible de se reconstruire après avoir vécu de l’intimidation, même si ça paraît peu probable durant cette lourde épreuve. Tu mérites d’être entourée de personne qui te respectent, et surtout, d’être réellement bien.

 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi