Le mythe des tailles

Gabrielle Lisa Collard Gabrielle Lisa Collard

Le

Jeune fille qui a l'air surprise en regardant l'étiquette d'un vêtement dans un magasin

Qu’on soit dans une cabine d’essayage d‘un grand magasin ou en train de fouiner dans les fripes de sa BFF, la première chose qu’on regarde, c’est la taille. Cette fameuse taille qui nous préoccupe tellement qu’un petit chiffre de plus ou de moins peut faire ou ruiner notre journée.

Il faut savoir que les tailles de vêtements sont complètement arbitraires. Elles varient d’un détaillant, d’une époque et d’un pays à l’autre. On les modifie autant pour accommoder la clientèle que pour économiser du tissu, parfois même pour que les morceaux soient plus jolis, placés sur les cintres en magasin, à côté des vêtements des autres marques. En résumé, elles varient énormément… et ne signifient pas grand-chose.

Malgré tout, on s’identifie à sa taille de vêtements. Au lieu de dire qu’on porte un 4, un 8 ou un 3X, on dira qu’on est un 4, un 8 ou un 3X. On tombe sur le morceau de nos rêves, mais il est trois tailles plus grandes que la nôtre? Bonjour la déprime. On a pourtant le même corps qu’il y a 5 minutes… et on vient de trouver un vêtement qu’on adore. Qu’on le veuille ou non, ce fameux chiffre nous affecte énormément.

La morale, tu la vois venir gros comme un truck, c’est que le chiffre (ou la lettre, ou le hiéroglyphe) ne devrait pas dicter nos choix - et encore moins nous scrapper l’amour propre. Voici quelques trucs pour réapprendre à choisir des vêtements qui font à ton corps au lieu d’exiger de ton corps qu’il se conforme aux vêtements.

Vas-y au feeling

Utilise ta taille habituelle comme un guide, sans plus. Tes proportions, ta silhouette, la marque du vêtement, le tissu, la coupe et le look que tu préfères (ajusté vs. oversize) sont autant de facteurs qui peuvent influencer le vêtement que tu vas choisir. La taille existe pour t’aider à le trouver plus facilement - pas pour définir ta valeur en tant que personne. La seule question que tu devrais te poser, c’est la suivante : est-ce que je me sens bien dans ce morceau? Si oui, vendu. Sinon, next!

Mesure-toi

Shutterstock

Si les tailles des vêtements varient sans arrêt, nos mensurations, elles,  ont tendance à rester assez stables. Mesure-toi environ deux fois par année : ça sauve la vie quand vient le temps de magasiner en ligne, et c’est un bon guide pour les tailles en magasin. Pour sauver du temps (et éviter les mauvaises surprises), tu peux même consulter le guide des tailles en ligne avant de te rendre en boutique.

Sors du cadre

Dès qu’on cesse de s’en faire avec la taille d’un vêtement, on s’ouvre à toutes ses possibilités. La robe ligne A en jersey ultra doux d’une amie peut devenir ta nouvelle tunique pref’. Le t-shirt de ta copine, ton crop top préféré. Le chandail de laine dont elle ne veut plus, avec une large ceinture et enfilé par-dessus des collants, une robe d’automne parfaitement agencée à tes nouveaux bottillons.

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est toi la boss. Les vêtements travaillent pour toi, pas le contraire. Le chiffre sur l’étiquette, si ça te fait et que tu es bien dedans, who cares?

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi