Être soi-même avec ou sans maquillage

Annie Dubé Annie Dubé

Le

Vous vous maquillez tous les jours... ou pas du tout

De nos jours, le maquillage est un sujet qui soulève les passions; alors qu'on dit que certaines en mettent trop, si on n'en porte pas, on se fait demander si on est malade ou pire, on nous dit qu'on est brave...! Simone et Marie-Philippe parlent franchement sur le sujet; quelles sont réellement les « bonnes » raisons pour porter du maquillage? Y a-t-il des règles non-écrites? Qu'en est-il du rapport « maquillage et confiance en soi »?

  • 02:43

    Le maquillage a longtemps été associé à la féminité. Ça fait pourtant des millénaires que les hommes et les femmes cherchent à mettre en valeur leur beauté avec toutes sortes de peintures corporelles. Mais dans les dernières décennies, la commercialisation des produits cosmétiques a créé un grand raz-de-marée sur le marché. L’offre est plus vaste que jamais et, paradoxalement, on a depuis plusieurs années la Journée sans maquillage.

    Mais faut-il se maquiller? Faut-il ne pas se maquiller? Est-ce qu’il faut absolument devenir une pro des yeux de chat et du contouring? Après tout, on vit dans une époque où il est possible de choisir ce qu’on veut faire. Mais est-ce toujours facile d’assumer ses choix?

    Comment peut-on être la meilleure version de soi-même, avec ou sans maquillage?

    La honte du naturel

    Comme tu peux voir dans la vidéo de Talk du jour au haut de cet article, c’est vraiment pas rare de voir un tas de filles angoisser à l’idée de sortir de chez elle sans maquillage. J’ai des amies qui m’ont déjà confiée qu’elles n'iront jamais au dépanneur sans fond de teint.

    En creusant la question, j’ai appris que toutes ces filles-là avaient eu des gros problèmes d’acné quand elles étaient adolescentes. Même si rendues à l’âge adulte, elles avaient une peau de bébé, elles sont restées avec ce sentiment de honte. Le fait que leurs problèmes de peau étaient situés directement sur leur visage les a complètement traumatisées, parce qu’à chaque fois qu’elles croisaient le regard de quiconque, elles exposaient leurs imperfections et elles croyaient que les gens ne voyaient que ça.

    Donc, sortir sans maquillage dans la vingtaine, c’était comme une mise à nue qui leur semblait insupportable. Ce sont des femmes fortes, très éduquées, sociables, belles comme tout. Et pourtant, sortir au dépanneur au naturel est leur plus gros cauchemar. C’est à n’y rien comprendre, et pourtant… on comprend. 

    Le maquillage : à mi-chemin entre la peinture à numéro et l’art abstrait

    J'apprécie énormément les tutoriels qui apprennent des techniques de maquillage. Parce que sans ça, tous mes efforts résulteraient en un gros barbeau de face. Tout comme j’aime bien quand les contenants de fards à paupières dans mon coffret de maquillage  m’indiquent où appliquer quelle couleur.  Il faut dire que mon expérience me démontre que je le sais pas vraiment de manière innée et j'apprécie leurs conseils...

    Mais au fond, j’aime encore plus l’idée qu’on ne devrait pas suivre des règles strictes pour fitter avec la mode. Des règles molles me conviennent amplement. 

    Donc oui, on peut clairement suivre les indications des pros pour avoir des résultats efficaces.

    On ne veut pas non plus que notre look rappelle une toile abstraite du peintre Jackson Pollock. (Watch out, j’ai l’impression que d’ici quelques minutes, ça risque de devenir la prochaine tendance beauté bizarre sur Instagram!)

    Cela dit, si ton rêve c’est d’avoir des lignes de peinture fluo qui dégoulinent sur ton visage, perso, ton bonheur est tout ce qui compte. Ou si tu veux porter du mascara jaune fluo. Ou que tu veux avoir une peinture à numéro dans le visage. GO! J’espère juste que ton look te donne de la joie dans ton dedans Parce que sinon, ça sert à quoi? #BoPo

    Le maquillage pour les gars

    Même chose si un gars veut porter du rouge à lèvres. Ou du blush. Ou une perruque de chauve. On s'en fiche! En fait, non: j'irai plus loin en disant qu'on est contents pour lui! Parce que garçon ou fille, cisgenre, hétérosexuel ou LBGT, la vie est assez dure comme ça pour qu'on commence à investir de l'énergie sur ce que les autres devraient faire de leur apparence, ou sur ce qu'ils devraient avoir l'air. Qui suis-je pour dire à quelqu'un de ne pas se faire un contouring digne d'une Kardashian, mettre des faux cils ou se dessiner des sourcils au crayon?

    Il faut croire que certains sont menacés par la différence, mais il faudrait les aider à prendre confiance en eux au lieu de craindre les choix et les goûts des autres, non?


    Tu aimerais aussi:


    Être soi-même

    Moi, j'ai vraiment le teint pâle. Dans le sens que je suis pratiquement translucide: on voit mes veines. Il est possible que si je croise un jour un vampire, il va s'abstenir de me mordre parce qu'il va penser que je fais partie de sa gang.

    Eh bien au secondaire, quand certaines filles qui se tenaient au salon de bronzage me disaient «Pourquoi tu ne mets pas du fond de teint???» j'étais vraiment crampée de m'imaginer arriver à l'école le lendemain, avec un teint orange et une démarcation dans le cou.

    Ce n'était juste pas moi! Je vis très bien avec mon teint de rousse. Mais si toi tu préfères avoir l'air plus bronzée, tu as le droit et tu peux apprendre des trucs pour savoir comment ne pas avoir l'air de Blanche-Neige!

    Si pour toi être cool c'est suivre toutes les tendances comme une religion, et que tu ne parles pas à ceux qui n'ont pas le look que tu juges être parfait selon tes critères, alors je pense qu'il y a peut-être un problème dans ce surinvestissement esthétique... Un petit manque de confiance en soi, peut-être? 

    Se maquiller pour s'amuser

    Que tu t'amuses en te maquillant, c'est super! Se transformer, se déguiser, mettre le focus sur certains traits qu'on privilégie, c'est très sain. Au fond, quand on est enfant, on est souvent fascinés par la magie du maquillage, un des grands mystères du monde des adultes...

    Et donc quand on se ramasse dans une fête forraine qui offre du maquillage pour enfant et qu'on finit la journée avec un gros papillon coloré plein de brillants dans la face, c'est TELLEMENT le fun.

    Il ne faut simplement pas s'isoler dans un extrême, et croire que de se maquiller va nous rendre considérablement plus heureux ou intéressant, tout comme de rester naturel n'est pas nécessairement un geste virtueux qui va changer le sort de l'humanité et sauver les baleines de leur océan de plastique. 

    Après tout, ce n'est qu'un visage, et ce qui fait vraiment une différence, c'est ce qui se cache en dessous, dans ta tête et dans ton coeur.

    C'est peut-être cliché, mais c'est la vérité. Je te souhaite donc de t'aimer autant le matin que le soir, avec ou sans maquillage. Comme ça, tu risques de rencontrer des gens qui vont t'apprécier pour qui tu es, avec ou sans eyeliner!


    Tu aimeras aussi:

    5 hacks maquillage que
    tu dois essayer

    Maquillage mariage Lysandre

    Simone et Marie-Philippe
    parlent de SPM

    9 stars magnifiques sans
    maquillage

    Gigi Hadid, Kylie Jenner et Jennifer Lopez

     

    Plus d'info sur

    Tu pourrais aimer aussi