Les personnalités québécoises sportives… à haut niveau!

Anne-Marie Lobbe Anne-Marie Lobbe

Le

Alexandre Despatie et Sarah-Jeanne Labrosse

Qu’ils consacrent leur vie à 100% à une activité sportive ou qu’ils fassent carrière dans le showbiz importe peu: du sport, ces gens-là en mangent! De nombreuses heures d’entraînement, des participations à des compétitions, comme les Jeux du Québec ou les Olympiques même, pour eux, le sport est une passion, voire un mode de vie. Voici quelques-unes de nos personnalités québécoises pour qui le sport rime avec haut niveau!

 

Alexandre Despatie

Alexandre Despatie

Getty Images

Depuis sa retraite du milieu sportif en juin 2013, Alexandre est animateur à la télé. On a également pu le voir dans les deux films de la série À vos marques… Party! (en 2007 et 2009). Mais c’est avant tout grâce à son incroyable talent en plongeon qu’on le connaît, aujourd’hui. En 1993, alors qu’il n’avait que huit ans, Alexandre a gagné les Jeux du Québec. Il raconte que c’est sa participation à ces jeux qui lui a véritablement donné la piqûre pour son sport. Petite anecdote cocasse : moins d’une heure avant d’effectuer son plongeon pour se qualifier pour les Jeux du Québec, Alexandre a englouti deux hot-dogs et une frite! Le reste est de l’histoire : il a remporté un nombre impressionnant de médailles, au cours de sa carrière, dont deux d’argent aux Jeux olympiques (Athènes, en 2004, et Pékin, en 2008).

 

Maripier Morin

Maripier Morin

CP Images

Celle dont on adore connaître l’opinion dans l’émission Code F. chérissait un grand rêve, lorsqu’elle était enfant : décrocher une médaille aux Jeux olympiques en patinage artistique. Passionnée par ce sport, Maripier se levait aux petites heures du matin pour aller patiner, avant de se rendre à l’école. La plupart du temps, c’est également sur la patinoire qu’elle terminait sa journée, avant de recommencer sa routine le lendemain! Malheureusement, après des années d’entraînement et d’efforts intensifs, une blessure assez sérieuse a signé la fin de sa carrière sportive… Mais la passion qui l’anime, elle ne l’a jamais perdue!

 

Sarah-Jeanne Labrosse

Sarah-Jeanne Labrosse

CP Images

La comédienne de la télésérie Le Chalet est tellement douée, lorsqu’il est question de tennis, qu’elle s’est déjà hissée dans le top 10 du Championnat canadien. Elle peut remercier ses frères aînés de lui avoir donné la piqûre de ce sport! Sarah-Jeanne a commencé à jouer au tennis à l’âge de sept ans et a participé à de nombreuses compétitions. Durant son adolescence, elle consacrait de 20 à 25 heures par semaine au tennis. En secondaire 5, en raison d’une blessure au genou, elle a décidé d’orienter sa carrière vers le jeu au petit écran et au cinéma, plutôt que sur un court! Cependant, Sarah-Jeanne remercie le tennis de l’avoir aidé à améliorer sa force mentale, son autonomie et sa ponctualité, des qualités qui lui servent toutes en tant que comédienne.

 

Charles et François Hamelin

Charles Hamelin et François Hamelin

Getty Images

Deux frères, une seule et même passion! Étrangement, si les plus petits d’une famille sont reconnus pour suivre l’exemple de leur grand frère ou grande sœur (pour ne pas dire copier), chez les Hamelin, c’est le contraire. Effectivement, François a commencé à faire du patinage de vitesse à l’âge de cinq ans alors que son aîné, Charles, a décidé de s’y lancer à son tour à dix ans. Même si une belle camaraderie s’est installée entre eux, leur esprit compétitif n’a pas pris le bord pour autant! Ils sont d’ailleurs montés ensemble sur le podium aux Jeux olympiques de Vancouver, en 2010, pour s’approprier la médaille d’or au relais 5000 m. Fait intéressant : enfant, Charles a participé aux Jeux du Québec, tout comme sa copine actuelle, Marianne St-Gelais, une autre championne en patinage de vitesse… Une belle expérience qu’ils doivent chacun chérir, à leur façon!

 

Joannie Rochette

Joanie Rochette

Getty Images

Impossible de ne pas se souvenir de ce moment plus qu’émouvant et époustouflant qu’a été la performance de Joannie Rochette en patinage artistique, aux Jeux olympiques de 2010, alors que sa mère venait tout juste de mourir… C’est d’ailleurs avec la médaille de bronze autour du cou qu’elle est repartie de Vancouver. Mais l’athlète se souvient également encore du début de sa carrière, alors qu’elle montait sur la seconde marche du podium aux Jeux du Québec de 1995. Elle avait neuf ans et, dans sa tête d’enfant, cette expérience était comparable aux Jeux olympiques. Joannie est et restera un exemple de courage et de persévérance!

 

Nicolas Ouellet

Nicolas Ouellet

L’animateur est un grand sportif. En plus d’avoir joué au football, en tant que receveur de passes officiel de l’équipe de son école, en secondaire 5, Nicolas adore le soccer. Il a joué avec le Dynamo de Québec (niveau AAA, ce n’est pas n’importe quoi!), puis avec les Gaillards de Jonquière, alors qu’il était au cégep. Mais, avant tout ça, il a eu l’occasion de montrer ses talents aux Jeux du Québec pour l’édition de 2001, qui se tenait à Lachine! Il y représentait sa région, celle de la Capitale-Nationale. 

 

Ariane Moffatt

Ariane Moffatt

Getty Images

On la connaît en tant que chanteuse, mais Ariane est également une sportive de talent. En 1993, elle a participé aux Jeux du Québec, à Gaspé, en tant que joueuse de basketball. Son équipe s’est même rendue jusqu’à la grande finale! Encore à ce jour, Ariane accorde une place importante au sport, dans sa vie. La preuve: alors qu’elle travaillait à un de ses albums, elle est allée passer une semaine dans le Grand Nord, précisément à Salluit, dans un camp de basket fondé par son frère. Elle s’implique également auprès d’organismes visant à contrer le décrochage scolaire en participant à des parties de basket de célébrités. Comme quoi, inconsciemment ou volontairement, un sport peut nous suivre toute notre vie!

 

Pour terminer, suivez la 52e Finale des Jeux du Québec Alma 2017 en direct grâce à la webdiffusion au www.jeuxduquebec.com

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi