Le p’tit guide des ITSS

Catherine J. Lalonde Catherine J. Lalonde

Le

Illustration condom rose

Le sexe, quand c’est consensuel, c’est généralement quelque chose de magnifique. C’est un moment d’intimité intense avec une personne qu’on aime. C’est aussi une façon de vivre beaucoup d’émotions, de s’exprimer, de connaître son corps, etc. 

Mais (oui, il y a toujours un mais!) il faut prendre les précautions nécessaires pour éviter les mauvaises surprises. Peut-être que tu connais davantage le terme MTS. Peut-être que tu dis plutôt une ITS. Pour éviter une confusion, commençons d’abord par un lexique pour savoir de quoi on parle…

MTS : maladie transmissible sexuellement

ITS : infection transmissible sexuellement

ITSS : infection transmissible sexuellement et par le sang

Le terme correct à utiliser est ITS ou ITSS puisque qu’il est possible d’avoir une infection sans avoir de symptômes alors qu’une maladie est davantage associée à la présence des dits symptômes. Et comme le rappellent les médecins et nos institutions gouvernementales : ce n’est pas parce qu’on ne ressent pas de symptôme qu’on n’est pas malade et qu’on ne peut pas transmettre l’infection.

Mais peu importe le terme qu’on utilise, c’est à prendre au sérieux. On te parle des infections transmissibles sexuellement.

 

Les principales ITSS et les façons de les contracter

Chlamydia

C’est quoi : Une infection causée par une bactérie qui se transmet au cours d’une relation sexuelle orale, vaginale ou anale. C’est une des ITS les plus répandues dans le monde.

Gonorrhée

C’est quoi : Une infection causée par une bactérie qui se transmet au cours d’une relation sexuelle orale, vaginale ou anale. Pas l’fun, mais vrai… les personnes infectées par la gonorrhée ont souvent aussi la chlamydia.

Hépatite B

C’est quoi : Une inflammation du foie causée par un virus. On peut le contracter par une relation sexuelle orale, vaginale ou anale, mais aussi par le sang avec un partage de matériel d’injection de drogues ou encore du matériel de tatouage et de perçage.

Hépatite C

C’est quoi : Une inflammation du foie causée par un virus. On peut le contracter par le sang avec un partage de matériel d’injection de drogues ou encore du matériel de tatouage et de perçage.

Herpès génital

C’est quoi : Une infection causée par un virus. Le type 1 peut se manifester comme feu sauvage à la bouche, mais aussi être transmis aux organes génitaux. Le type 2 se retrouve principalement aux organes génitaux. On l’attrape avec ou sans pénétration du pénis dans la bouche, le vagin ou l’anus. Seulement un contact de peau avec une personne infectée peut le transmettre.

Syphilis

C’est quoi : Une infection causée par une bactérie qui se transmet au cours d’une relation sexuelle orale, vaginale ou anale. Un contact peau à peau avec une personne infectée peut aussi la transmettre.

VIH/sida

C’est quoi : Un virus qui s’attaque au système immunitaire. On peut le contracter par une relation sexuelle orale, vaginale ou anale, mais aussi par le sang avec un partage de matériel d’injection de drogues ou du matériel de tatouage et de perçage. Une mère infectée peut aussi le transmettre à son enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement. Aucun traitement de peut guérir totalement ce virus.

Virus du papillome humain (VPH)

C’est quoi : Une infection causée par un virus qui se transmet au cours d’une relation sexuelle orale, vaginale ou anale. Un contact peau à peau avec une personne infectée peut aussi la transmettre.

 

Comment les éviter

Toutes les personnes actives sexuellement peuvent contracter une ITSS, peu importe leur âge. Ces infections connaissent toutefois une augmentation au Québec chez les 15-24 ans. Pourquoi ? Parce que c’est l’époque des premières expériences sexuelles. Et quand on est jeune, on pense souvent que ça n’arrive qu’aux autres…

Pour les éviter, j’aimerais te dire «rien de plus simple», mais ce ne serait vrai qu’en partie. La solution la plus efficace sera toujours le condom. Il doit être utiliser correctement (pour le mode d’emploi, c’est ici) et être porté tout au long de la relation sexuelle. Cela inclut la pénétration vaginale, anale et la pratique du sexe oral. 

Là où ça se complique (même si ça ne devrait pas !) c’est quand on se fie à l’autre personne parce qu’on l’aime, parce qu’on a confiance, parce qu’on a déjà eu une relation sexuelle avec elle ou lui dans le passé. Mais même si ton nouveau chum te jure qu’il n’a aucun symptôme ou que ton «amie avec bénéfice» t’assure qu’elle ne couche avec personne d’autre, il y a toujours, toujours un risque. Il ne faut pas se fier seulement aux apparences ou aux belles paroles. Il est préférable que les deux partenaires passent un test de dépistage avant d’arrêter d’utiliser un préservatif.

 

Je pense que j’en ai une… je fais quoi ?

Il y a 40 000 Québécois qui reçoivent un diagnostic d’ITSS chaque année. Et ça, ce sont seulement les personnes infectées qui savent qu’elles le sont. On ne compte même pas celles qui l’ignorent parce qu’elles ne présentent aucun symptôme apparent.

Comme 1 personne sur 5 a l’herpès génitale, que le nombre de cas de gonorrhée a augmenté de 200% en une décennie et que 3 personnes sur 4 seront infectées par le VPH… il ne vaut mieux pas prendre de chance. Si tu penses avoir des signes d’une ITSS, va chez le docteur pour faire un examen médical et un test de dépistage. Même si le résultat peut faire peur, il vaut mieux débuter le traitement dès que possible pour éviter d’aggraver la situation et de propager l’infection.

Sache aussi que si tu vis au Québec et que tu as plus de 14 ans, tu as le droit de consulter sans que tes parents soient au courant. Mais il est toujours utile d’en parler à une personne de confiance.

 

Mais la sexualité c’est aussi…

… très beau et très agréable ! C’est souvent présenté négativement dans les cours de bio ou d’éducation sexuelle parce que ça peut causer des infections graves ou des grossesses non-désirées. Mais tant qu’on respecte ce qu’on pourrait appeler «les trois piliers du sexe» qui sont la protection, le consentement des deux partenaires et le désir réel d’avoir une relation sexuelle, ça peut être extraordinaire !

Toutes les informations de ce texte viennent du site suivant http://itss.gouv.qc.ca/. Pour plus d’informations ou de précisions, consultez un professionnel de la santé.

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi