Sept athlètes qu'on aime!

Le

commentaires
sept athlètes qu'on aime

On adore regarder leurs exploits sportifs et on devient parfois tellement emballés et emportés par l'émotion du moment, qu'on ne peut s'empêcher de scander leurs noms ou même de verser quelques larmes de fierté! Ce mois-ci, VRAK.TV te dresse le portrait de sept athlètes canadiens qui te font triper!
 

Les soeurs Dufour-Lapointe: ski acrobatique (les bosses)

Soeurs Dufour-Lapointe

Les soeurs Dufour-Lapointe sont certainement les frangines les plus hot du monde du sport! Elles comptent de nombreux fans et ce n'est pas difficile de comprendre pourquoi : en plus d'être des athlètes de talent, elles sont super sympathiques. Mais comment sont-elles devenues des sportives aussi exceptionnelles?

Maxime Dufour-Lapointe, l'aînée de la famille, est née le 9 février 1989, à Montréal. Elle commence à faire du ski à l'âge de 11 ans et, inspirée par son idole Jean-Luc Brassard, champion olympique en 1994, elle décide d'essayer le ski acrobatique, plus spécifiquement les bosses. C'est donc elle qui entraîne, par la suite, ses soeurs Chloé et Justine dans la même direction! Les filles passent ainsi leurs hivers sur les pentes et leurs étés à faire de la voile, une autre de leurs passions. De compétition en compétition, Maxime s'entiche de plus en plus du ski acrobatique! En 2007, elle prend part à sa toute première Coupe du monde. Deux ans plus tard, elle devient l'une des premières athlètes féminines à exécuter un saut périlleux arrière avec une vrille complète, en compétition! Parallèlement à la pratique de son sport, Maxime s'intéresse au dessin, au surf et à l'équitation et elle poursuit des études dans l'intention de devenir médecin, rien de moins!

Chloé Dufour-Lapointe est née le 2 décembre 1991, à Montréal. Déjà sportive dans l'âme (elle tripe sur le plongeon et la gymnastique), Chloé décide, à l'âge de dix ans, de suivre les traces de sa grande soeur Maxime et de se lancer elle aussi dans le ski de bosses. C'est à 18 ans qu'elle participe à ses premiers Jeux olympiques, ceux de Vancouver, et termine 5e dans l'épreuve féminine de bosses. En 2011, Chloé a la chance d'affronter son idole, Jennifer Heil, lors des Championnats du monde! Deux ans plus tard, Chloé est couronnée la « championne du monde de bosses en parallèle ». Peut-être que la jeune athlète obtient autant de succès grâce à ses chandails favoris qu'elle porte toujours, lors de compétitions?! Blagues à part, Chloé aime également faire du surf et du vélo, de type BMX. Elle poursuit des études dans le but de devenir designer de mode.

Justine Dufour-Lapointe est née le 25 mars 1994, à Montréal. Elle doit une fière chandelle à ses grandes soeurs, car c'est grâce à elles qu'elle décide de se lancer dans la pratique du ski acrobatique : plus jeunes, Maxime et Chloé réussissaient toujours à prolonger leur séjour sur les pentes en « achetant » Justine avec des bonbons! Puis, à 16 ans, Justine devient la plus jeune gagnante d'une épreuve de la Coupe du monde. Depuis, la cadette de la famille Dufour-Lapointe excelle dans toutes les compétitions auxquelles elle participe et a un avenir fort prometteur devant elle! À noter que, sur les pentes, lorsqu'elle s'entraîne, c'est la musique de Katy Perry, Lady Gaga et Rihanna qui joue dans ses écouteurs. Outre le ski acrobatique, Justine s'intéresse à la photographie, la décoration et la cuisine.

 

Kaya Turski: ski acrobatique (slopestyle)

Kaya Turski

Kaya Turski est née le 3 mai 1988, à Montréal. Ses parents l'initient au ski à un très jeune âge, mais constamment à la recherche de sensations fortes, elle décide de se tourner plutôt vers la planche à neige. À l'adolescence, Kaya se découvre un intérêt pour le patin à roues alignées et c'est ainsi chaussée qu'elle commence à apprivoiser les rampes et autres obstacles du genre. Puis, à 17 ans, elle effectue un retour aux sources et recommence à faire du ski. Elle se distingue rapidement dans le slopestyle et n'en démord plus. En 2005, elle remporte la toute première compétition de ski acrobatique à laquelle elle participe et, en 2011, elle passe à l'histoire en devenant la première femme à réussir, en compétition, le saut switch 180 (en skiant par en arrière)! En 2012, le magazine Freeskier la nomme « skieuse de l'année » et un an plus tard, elle décroche le titre de « championne du monde de slopestyle ». Tous ses accomplissements la mènent à être l'athlète incroyable qu'elle est aujourd'hui! Parallèlement au slopestyle, Kaya se passionne pour le tricot, le dessin et la peinture et aimerait devenir psychologue sportive!

 

Charles Hamelin: patineur de vitesse courte piste

Charles Hamelin

Charles Hamelin est né le 14 avril 1984, à Lévis. Son sport préféré a d'abord été le baseball. Puis, en voyant son frère François faire du patin, il a eu la piqûre. À l'âge de neuf ans, Charles est donc devenu membre du club de patinage de Ste-Julie. Il devient rapidement (sûrement pas lentement, on parle quand même de patinage de vitesse!) un expert sur lames! En 2002, il participe à ses premiers Championnats du monde juniors. Le reste est de l'histoire : en plus d'avoir participé aux Jeux olympiques de Turin, en 2006 (où il a remporté la médaille d'argent au relais 5000 m), Charles devient la vedette des Jeux de Vancouver, en 2010, en mettant la main, notamment, sur la médaille d'or au 500 m. D'ailleurs, il porte toujours au doigt sa bague olympique de Vancouver, il ne l'enlève jamais! Lui-même un grand amateur de cinéma, on ne serait pas surpris de voir l'histoire de sa vie transposée au grand écran, un jour!

 

Alexandre Bilodeau - ski acrobatique (les bosses)

Alexandre Bilodeau

Alexandre Bilodeau est né le 8 septembre 1987, à Rosemère. Étant initialement un amateur de hockey, à sept ans, Alexandre troque ses patins pour des skis. Il vient alors tout juste de voir l'athlète Jean-Luc Brassard remporter l'or aux Jeux olympiques de 1994. Ça ne lui en prenait pas davantage pour que le ski acrobatique devienne sa nouvelle passion! Cependant, à ce jour, il pratique toujours également le hockey. Alexandre se perfectionne de plus en plus et devient, en 2006, le plus jeune gagnant d'une épreuve de bosses de la Coupe du monde. Et la réussite lui va à ravir : il est élu « champion du monde des bosses en parallèle » en 2009, 2011 et 2013, en plus de décrocher la médaille d'or aux Jeux d'hiver de 2010, à Vancouver, devenant du même coup le premier Canadien à remporter une médaille d'or olympique chez lui. Psitt : il garde sa médaille en sécurité, à l'abri de tous les regards, dans... sa table de chevet! Parallèlement à sa carrière de skieur professionnel, Alexandre étudie en comptabilité. Ce qui joue dans ses écouteurs lorsqu'il dévale les pentes, en s'entraînant? De tout sauf de la musique classique et country!

 

Dominique Maltais: planche à neige (snowboard cross)

Dominique Maltais

Dominique Maltais est née le 9 novembre 1980, à Petite-Rivière-Saint-François. Elle fait du ski depuis qu'elle a cinq ans lorsque, tiens tiens, l'idée d'essayer la planche à neige lui traverse l'esprit, vers l'âge de 11 ans. Erreur monumentale : la jeune fille panique et a tellement peur, qu'elle se fait la promesse de ne plus jamais mettre les pieds sur une planche! Pourtant, un an plus tard, elle décide de donner une seconde chance à ce sport et a le coup de foudre! Elle opte ensuite pour le snowboard cross, comme discipline principale. C'est en 2002 que Dominique effectue ses premiers mouvements de planche dans le cadre d'une compétition. Quatre ans plus tard, elle remporte la médaille de bronze, lors des Jeux olympiques de Turin. Depuis, elle ne cesse d'éblouir le monde entier avec ses prouesses sur planche... Dominique est aussi une pro du kite-surf, du wakeboard, de la motocross et du vélo. Dans ses temps libres, elle apprécie jouer du piano et du saxophone. Parallèlement à sa carrière de planchiste professionnelle, la jeune femme est également pompière. Vas-y Dominique, continue d'enflammer les pentes!

 

 

 

 

 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi

Commentaires