Comment savoir si on dépasse les limites pendant une date?

Maude Bergeron

Le

touche-moé pas - les folies passagères

Rencontrer des nouvelles personnes pour un potentiel amoureux, sexuel ou même juste amical, c’est pas toujours facile. Vraiment pas pantoute.

D’ailleurs, pas mal de monde partage la peur qu’une date devienne un moment super awkward durant lequel un malaise persiste à n’en plus finir. T’sais, quand tu te sens pas full bien, pis que tu voudrais donc être partout sauf là où tu es. Même l’idée de plonger dans un bassin plein de requins te paraît agréable. Parce que oui, chiller avec des requins ça peut sembler ben nice en comparaison avec certaines situations.

Malheureusement, on vit dans une société qui n’est pas très forte sur la promotion du consentement réel. On nous lance encore et toujours des messages toxiques en pleine tronche, qui nous laissent patauger en solo dans les multiples océans des préjugés problématiques, du sexisme pis de la culture du viol. Ça fait pas mal d’inondations pas l’fun dans nos routes internes ça.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

 

Il existe tellement de comportements déplacés qui sont banalisés et acceptés qu’on en vient à perdre de vue ce qui est respectueux de ce qui ne l’est pas. Et quand on est victime d’actes non-désirés, on se culpabilise pour ce que d’autres peuvent nous faire subir. On pense que tout est de notre faute, qu’on n’a pas fait preuve d’assez de précision dans nos intentions. Ce n'est jamais le cas.

Comment savoir si tu dépasses toi-même les limites

Alors, comment savoir si tu dépasses toi-même les limites d’autrui, ou si encore une personne dépasse les tiennes? Qu’est-ce qu’il faut faire pour s’assurer de ne pas outrepasser les volontés de tout le monde?

Ce n’est pas si compliqué. Ce qui est primordial et le demeurera toujours, c’est de ne jamais oublier de questionner les personnes concernées avant de faire quoi que ce soit.

Et là, je sais qu’on a déjà tous.tes entendu les classiques phrases du genre «mais là, ça gâche toute la magie du moment de parler pis de demander des affaires câline de bine. On peut-tu juste agir selon nos envies pis profiter de la vie?». Ouin, mais non. Non, non, non et non.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

 

Ça ne gâche absolument rien de s’assurer qu’une personne est consentante et à l’aise avec un situation. Au contraire. Ce qui gâche tout, c’est de lui faire du mal en ne respectant pas ses désirs, son corps et son consentement.

Un oui clair et précis

La volonté d’une personne ne peut pas être interprétée d’une manière affirmative en fonction de ses gestes, de ses vêtements ou du nombre de consommation ingurgitées. Seul un oui clair et précis, donné en toute lucidité et conscience, sans usage de force ou de manipulation peut être considéré.

L’absence d’un non et de résistance physique ne sont JAMAIS synonymes de consentement.

Et puis là, il ne faut surtout pas oublier qu’un oui ne signifie pas que le feu est vert pour faire tout, tout, tout, en tout temps, pendant une durée indéterminée. Un consentement, ça se retire à n’importe quel moment pendant un contact, mais ça se renouvelle aussi à chaque nouvelle étape.

Il n'y a aucune honte dans le fait de ne plus avoir envie de poursuivre une relation sexuelle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

 

La seule et unique façon de ne jamais dépasser les limites, c’est en demandant l’avis des personnes impliquées dans une relation, puis en agissant en fonction des réponses obtenues. Sans oui, c’est toujours non.


Tu aimeras aussi:

Pourquoi les filles n’aiment
pas les filles?

Fille triste

Quel genre de femme
forte es-tu?

Fille avec long board avec casquette et lunettes soleil sur la plage

Féministe frustrée: METS-EN!
 

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi