Pourquoi j'ai finalement choisi d'arrêter de prendre la pilule

Sarah Mottet Sarah Mottet

Le

Vous prenez vos SPM au sérieux!

Chaque mois, nous avons toutes nos menstruations et certaines d'entre nous ont des SPM plus intenses. C'est tout à fait normal! D'ailleurs, certaines prennent la pilule et d'autres non. C'est une question de choix et c'est important d'en parler. Simone et Marie-Philippe vous partagent leurs expériences, opinions et anecdotes sur le sujet. Le tout, en humour, honnêteté et légèreté!

  • 02:42

    J’ai récemment arrêté de prendre la pilule contraceptive. C’est une décision que je voulais prendre depuis longtemps, mais que je n’osais pas faire. J’ai essayé plusieurs solutions de contraception et vraiment, rien n’y fait.

    Je ne vise pas à te décourager de prendre la pilule contraceptive. Je crois qu'elle peut être géniale à qui cela fait. Mais pour les autres, dont je fais partie, il ne faut pas nécessairement s’obliger à l’endurer. C’est le moyen de contraception le plus connu et on peut se sentir obligée de le prendre. D’ailleurs, il faut souligner que les femmes se sont longtemps battues pour avoir ce droit, ce que je ne renie pas.

    via GIPHY

    Dans un couple hétérosexuel, il semble que ça va de soi que ce soit la femme qui prenne le moyen de contraception. Il est vrai qu’il n’existe rien sur le marché pour les hommes (excepté le condom), mais je trouve tout de même que c’est une lourde tâche à porter, à long terme, que ce soit au niveau financier, des habitudes à entretenir ou des effets secondaires à supporter lorsqu’il y a lieu. On a inventé plusieurs moyens de contraceptions pour les femmes, pourquoi ne pas trouver une solution équivalente pour les hommes? Si les scientifiques pouvaient se pencher là-dessus, ce serait pas mal je trouve.

    De mon côté, j’ai beau avoir essayé plusieurs marques de pilules contraceptives, rien n’y faisait. Je me retrouvais avec des effets secondaires assez forts qui persistaient depuis plusieurs années : migraines, débalancement d’hormones, douleurs, changement d’humeur, etc. Sans oublier que j’oubliais justement souvent de la prendre. Et ingérer quelque chose qui contient des hormones à tous les jours, à la même heure, pour le restant de mes jours, ça ne m’allume pas trop!

    Étant en couple, ce n’est évidemment pas une décision à prendre à la légère (notamment parce que je ne veux pas d’enfants d’enfants maintenant/en ce moment/à court terme), ni à prendre seule. Il y a des conséquences à mon choix : il faut bien évidemment remplacer le moyen de contraception par une autre méthode et faire confiance à son partenaire, puisqu’on a plus le contrôle seule, comme lorsqu’on prend la pilule (ça pourrait être le même cas pour l’anneau, la patch, les injections ou le stérilet). Je ne crois pas que j’aurais nécessairement pris cette décision si je n’étais pas dans un couple stable et « exclusif ».

    via GIPHY

    Tout ça pour dire qu’après maintenant plusieurs semaines sans ingérer de pilule, plusieurs des effets secondaires ont déjà disparu, je vois une différence dans mon day-to-day et je me sens mieux. Mon copain est d’ailleurs davantage impliqué lorsqu’on en parle, puisque ça le concerne plus directement que d’assumer que je prenne une méthode contraceptive de mon côté.

    Ouvrir le dialogue avec son partenaire sexuel de ce côté est important et non négligeable. Si on fait l’amour à deux, il faut aussi qu’on soit deux à être impliqué dans le processus de contraception!

    via GIPHY


    Tu aimeras aussi:

    Je prends des médicaments
    tous les jours pour le reste
    de ma vie



     

    Quand le spm devient un problème de santé... et que personne ne te croit

     

    Alicia Moffet: avoir des gros seins peut être un complexe difficile à gérer

    Alicia Moffet seins nus

    Plus d'info sur

    Tu pourrais aimer aussi