Noël en mou : te sens-tu mal de passer tes vacances en pyj?

Maude Bergeron

Le

- Les folies passagères

Dans la vie, je suis un peu beaucoup passionnément dans la team du linge mou forever and ever même durant les soirées chics. Bon, ok, on s’entend sur le fait que je ne porte pas non plus des joggings amples 24h/24 à l’année longue, mais je dois dire que j’ai découvert de nombreuses options bien molles qui «lookent» pas pire pantoute pour toutes les occasions. T-O-U-T-E-S. Oui, oui.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ana Roy (@anabel.roy) le

 

Sauf que l’affaire, c’est que parfois, même si on a déniché un parfait kit chic flasque et confortable, l’envie de sortir pis de voir des gens n’est pas nécessairement celle qui occupe nos coeurs. Il y a malheureusement plusieurs occasions durant lesquelles ça semble socialement mal vu de vouloir rester chez soi en culotte de pyj. Comme si tout le monde devait être dans un état de motivation excessif et de joie festive durant 365 jours, pis sur repeat à l’infini, à part de ça. Comme s’il fallait en tout temps être productif.ive.s et ne jamais arrêter les activités de tous bords tous côtés.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ambivalently Yours (@ambivalentlyyours) le

 

Nenon. Moi, durant mes vacances (et même durant toutes les autres journées de ma vie entière), j’aime ça rester chez moi en mou. Pis toi aussi, tu as amplement le droit de le faire si c’est ce que tu désires. Les autres qui jugent et qui shament n’ont rien compris au respect.

Ça va faire les pressions sociales qu’on nous obligent à suivre, avec toute cette grosse culpabilité qui finit par remonter comme des minis hauts le coeur périodiques dans nos oesophages maganés. On peine à prendre une journée de repos, à agir pour notre plaisir selon nos envies quotidiennes à cause de ces normes qui ne finissent plus de nous restreindre.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ana Roy (@anabel.roy) le

 

Il n’y a rien de mal dans le fait de respecter ta propre volonté, de penser à toi pis de pratiquer le selfcare. Même si ta cousine préfère le ski alpin nocturne pis ton frère les soirées jet set, ça ne change rien à ta situation personnelle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

 

Le fait de rester chez toi en pyj durant la période des fêtes est une option toute autant valable qu’une autre : que ce soit pour bouffer du popcorn tout.e seul.e en écoutant des films, pour jouer à des jeux de société avec tes ami.e.s ou pour dormir en ronflant pendant 3 jours.

Tu as le droit de faire ce que tu veux pis de t’habiller comme tu le souhaites, qu’on célèbre la naissance de Jésus ou pas.


Tu aimeras aussi:

10 chansons à écouter en
décorant ton sapin de Noël

Noël à la maison

5 cadeaux de dernière minute que
tout le monde aimerait recevoir

Offrir plante à Noël

11 items tendance à moins de 15$
qui font de parfaits cadeaux de Noël

12 items tendance à moins de 15$ qui font de parfaits cadeaux de Noël

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi