Survivre au temps de Fêtes quand ça feel pas

Maude Bergeron

Le

dors dans ma main - les folies passagères

La plupart du monde prend pour acquis que l’temps des Fêtes, c’est une période full festive pis donc ben l’fun pour tous les êtres humains de la Terre entière. C’est vrai que c’est pas mal toujours présenté comme ça dans l’imaginaire collectif pis dans les films, avec plein d’abondance, de cadeaux, de rencontres familiales pis toutes. Ça porte des gros chandails de laines de Noël laids, ça rigole, ça mange d’la dinde pis des tites saucisses enrobées de bacon. #UnNoëlVégane

L’gros party, t’sais.

Sauf que la réalité diffère quand même de ce portrait parfait qu’on nous projette. Pour plusieurs personnes, c’est un moment hyper difficile à traverser, que ce soit en lien avec des décès, des épreuves vécues, de la solitude ou des relations familiales tendues.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

 

Toutes ces affaires-là sont d’ailleurs généralement exacerbées pour celles.ceux qui sont déjà marginalisé.e.s dans la société, comme les personnes LGBTQIA+, et celles touchées par des troubles de santé mentale, entre autres.

Quand tu te sens isolé.e et en marge des autres, ce n’est jamais évident de faire face à ces célébrations sociales. Et puis quand ta famille fait preuve d’intolérance, de jugement ou même de haine envers ton vécu pis ton identité, c’est excessivement compliqué de réussir à voir ces deux semaines enneigées comme étant positives.

C’est super important que tu penses à toi et à ce que tu veux : pas à ce que tu devrais faire pour plaire aux autres autour, ni à ce qui est attendu socialement de ta personne.

Tu n’es absolument pas obligé.e de célébrer cette période avec ta famille si tu n’en as pas envie. Tu peux choisir de passer du temps avec qui tu veux dans tous les contextes qui soient. Et puis, surtout, tu n’as pas automatiquement à célébrer quelque chose.

Tu as bien le droit de rester chez toi dans ton pyj, avec tes pantoufles, ta tisane, tes chats, un livre, des séries télé pis des huiles essentielles à diffuser (j’avoue que je viens de résumer ce à quoi mon temps des Fêtes ressemblera).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

Si tu te sens submergé.e par des idées négatives, n’oublie pas que tes émotions ne doivent pas être banalisées. Tout dépendant de ta situation, tu peux parler avec des proches ou faire des activités que tu aimes pour te changer les idées, mais tu peux aussi appeler des lignes d’écoute pour te confier.

Durant ces moments, ce n’est jamais nécessairement très agréable de s’entourer de personnes qui sont un peu beaucoup trop passionnément dans leur magie de Noël full paillettes et sapins partout. En trouvant un entourage ou des groupes d’individus en qui tu as confiance, et/ou qui comprennent ce que tu ressens, tu pourras faire face à ces journées avec du support.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Les folies passagères (@lesfoliespassageres) le

Il s’agit d’un moment à traverser qui dure quelques semaines. Seul ton bien-être doit être prioritaire durant ces moments.


Tu aimeras aussi:

Passer Noël toute seule

Fille seule pendant le temps des fêtes

Les commentaires toxiques sur
le poids dans l'temps des Fêtes

 

 

Te bourrer la face pour
mieux te priver après

Plus d'info sur

Tu pourrais aimer aussi