5 phrases que se font dire les personnes qui ont l'air plus jeune que leur âge

Sarah-Émilie Nault

Le

Jeune fille qui pointe son visage

Si ne pas faire mon âge me fait souvent un petit velours, cela donne parfois lieu à des situations dont je me passerais bien et qui font me rendre compte qu’il n’est pas toujours facile d’être pris au sérieux lorsqu’on est (ou qu’on a l’air) plus jeune. Voici 5 phases que se font souvent dire les personnes qui ont l'air plus jeunes que leur âge.

 

« Est-ce que TU vas prendre autre chose? » (et autres variations)

Cela arrive habituellement à l’épicerie et dans de jolies boutiques de vêtements. Au client devant moi, la caissière parle au « vous », se fait aimable et très polie. Puis, viennent mon tour et ce moment où je me demande intérieurement ce qui est sur le point d’arriver. Très souvent, la caissière change aussitôt de ton en me lançant un « Est-ce que TU vas prendre autre chose (ou « Vas-TU prendre un sac? ») désinvolte. Une attitude à laquelle je me fais un devoir de réagir en insistant sur le « vous » et en répondant de façon ultra polie. D’ailleurs, je trouve ce genre d’agissements aussi navrant pour moi - qui suis plus âgée que j’en ai l’air - que pour les jeunes qui ne semblent pas avoir droit au même service à la clientèle que le reste du monde… En France, que l’on soit jeune ou plus âgé, que l’on ait l’air plus jeune que son âge ou pas, les gens utilisent instinctivement le précieux « vous » lorsqu’ils conversent. Une belle marque de respect qu’ils partagent entre inconnus et souvent même entre amis de tous âges. On aurait tout intérêt à s’inspirer.

 

 

« Tu dois être étudiante… »

Parce que j’ai l’air plutôt jeune, on suppose souvent que je suis encore aux études. Cela m’amuse, je dois l’avouer. J’ai toujours, lors de ces moments, envie de demander à mon interlocuteur s’il croit que je suis étudiante au cégep ou à l’Université. Peut-être qu’un de ces quatre, je vais jouer le jouer et répondre que je suis effectivement étudiante et que « j’ai siiiiiiii hâte de terminer mon secondaire », juste pour voir sa tête!

via GIPHY

 

« Tu n’étais pas encore née »

Voilà une phrase que j’entends très fréquemment. Personnellement, il me semble que l’on devrait s’informer de l’âge de la personne à qui l’on parle avant de lui lancer ce genre d’affirmation (« oui, mais toi, tu n’étais même pas encore née ») plutôt méprisant. Et puis, même si effectivement, je n’étais pas encore née, je suis à peu près certaine que je peux comprendre bien des choses si tu prends le temps de me les expliquer un peu… 

via GIPHY

 

 

« Tu ne peux pas comprendre… »

Tout comme les femmes qui n’ont pas d’enfants, les personnes qui ont l’air plus jeunes que leur âge se font souvent lancer des « tu ne peux pas comprendre » remplis de condescendance…  (Oh comme j’ai de la chance, moi qui fais partie de ces deux groupes à la fois!) Chaque fois, je m’interroge : pourquoi présumer que quelqu’un ne peut comprendre quelque chose que si elle ne l’a elle-même vécu? Je comprends l’histoire et je n’y étais pas, non? Cela n’a aucun sens, en plus de se faire blessant… 

 

« Tu verras… » 

J’ai vécu de grandes joies et de grandes peines aussi. J’ai voyagé autour du monde et j’aurais assez d’histoires en poche pour écrire plus d’un livre. Pourtant, parce que j’ai l’air plus jeune que mon âge, on me lance régulièrement des « tu verras » me signifiant que je comprendrai bien des choses lorsque je serai plus grande… Cela me fait rire, mais me fait aussi grandement réfléchir. Je connais des jeunes dans la vingtaine qui ont vécu tellement de choses qu’ils pourraient donner des conseils sur la vie à des gens plus âgés que moi. Je fréquente des jeunes beaucoup plus matures que bien des adultes que je connais. Les gens plus âgés devraient donc se garder une petite gêne avant de lancer des « tu verras » qui font sentir qu’ils détiennent la sagesse et la vérité de ceux qui ont tout vécu.

via GIPHY

 

Tu pourrais aimer aussi